Catalogne : économie et indépendantisme

La première conséquence concrète de l’éloignement entre Barcelone et Madrid est la délocalisation massive de sièges sociaux d’entreprises, qui quittent la Catalogne au profit d’autres régions espagnoles.

L’avenir de nos sociétés passera-t-il par les états ou bien par les régions ? C’est sans doute le principal enjeu de la crise politique, qui sévit actuellement en Espagne.

Après la tenue d’un référendum interdit par le pouvoir central, pour l’indépendance de la Catalogne, Madrid a réagi vivement, en démettant le président de la région de ses fonctions et en dissolvant l’assemblée régionale catalane.

Parallèlement à ces confrontations politiques et au bras de fer entre dirigeants catalans et espagnols, le peuple  est également divisé. Ce weekend des milliers de Catalans étaient dans les rues, pour défendre le maintien dans l’Espagne, après une manifestation similaire en faveur du retrait.

Première conséquence économique de ces frictions : près de 1700 entreprises ont déplacés leurs sièges sociaux hors de Catalogne, depuis le début de la crise, selon les chiffres de l’agence des registres commerciaux espagnols.

Si les peuples semblent se détourner de plus en plus des pouvoirs centraux et de l’appartenance à un état, le système économique et les entreprises semblent de leur côté privilégier la stabilité de ces entités plus solides.

Une chose est sur : les conséquences de la situation espagnole devraient servir d’exemple pour de nombreux autres peuples européens…

 

Laisser un commentaire