Les Transitions

Sylha, une jeune Start-up de Grenoble, propose un système de paiement à travers les objets connectés, qui permet à ses usagers de cumuler des points avec lesquels ils pourront reverser des fonds en faveur de projets locaux et solidaires de leur choix.

La Start-up Sylha a été lancée par le jeune entrepreneur grenoblois de 26 ans, Lucas Duchaine. Encore en cours de développement au sein de la société d’accélération du transfert de technologies (SATT) de Grenoble Alpes Linksium, Sylha a prévu son lancement officiel en 2018.

Cette jeune société solidaire et sociale propose des pièces connectées, reliées à une application mobile dédiée et conçus pour être attachées sur un bracelet. Si ce mode de paiement se développe de plus en plus, notamment dans les festivals et événements culturels ou sportifs en tous genres, l’originalité de Sylha est son approche solidaire.

En effet, le concept de ce « 1er moyen de paiement sans contact citoyen qui finance les projets locaux », comme le décrivent ses créateurs, est de débloquer une « cagnotte » pour chacun de ses utilisateurs, qui grossit au fur et à mesure des achats effectués. Ces points cumulés sont ensuite reversés à un organisme à but non lucratif, pour assister des projets locaux et solidaires.

Web 2.0 oblige, les consommateurs choisissent parmi différents projets, ceux qu’ils veulent soutenir et vers lesquels ils apporteront une aide financière à travers leurs points. Cette démarche solidaire et participative qui ne coûtera pas un centime de plus à ses utilisateurs.

Pour son lancement, les créateurs de Sylha visent d’abord des partenariats culturels locaux. D’ailleurs la salle de concert grenobloise La Belle électrique, animée par l’association culturelle MIXLAB , s’est dors et déjà portée volontaire pour tester le système et l’adhésion des jeunes, cible privilégié de cette innovation solidaire.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *