Les Transitions

La période hivernale est la plus attendue étant donné l’augmentation croissante de la consommation énergétique, elle peut représenter en un trimestre 30% des ventes de GDF Suez : l’hiver actuel, particulièrement doux, a ainsi de fortes répercussions sur nos consommations énergétiques.

Une demande en énergie très fluctuante selon les hivers

Les températures douce de cette hiver ont logiquement fait diminuer la consommation énergétique des français : EDF estime la baisse de la consommation énergétique à près de 10%. De leur coté, les livreurs de fioul domestique enregistrent une baisse de commandes de 40% par rapport à l’année dernière.

Chaque source d’énergie a du s’adapter à cette situation nouvelle. GRTgaz, filiale de GDF Suez en charge du réseau de transport souligne qu’un degré de plus ou de moins que les normales saisonnières entraîne une consommation de 80 gigawattheures/jour, ce qui correspond à la consommation d’une agglomération comme Lyon. Soit une perte potentielle pour GDF de 1.5 millions d’euros. En outre, en 2013 GDF aurait distribué entre 15000 et 20000 gigawattheures supplémentaires par rapport à une année moyenne. Il est également possible de remarquer une baisse importante du fuel : les pointes de consommations enregistrées par RTE atteindraient les 73 000MW en début de soirée contre 102 000MW en février 2012 où les températures se situaient entre 8 degrés en dessous de la normale. C’est pourquoi, le fuel domestique est en forte baisse et fait connaître une baisse d’activité de 200 millions d’euros pour ses distributeurs.

Vague de froid des Etats-Unis et du Canada : une flambée de l’énergie ?

Le souffle glacial qu’a connu le continent de l’Amérique du nord est dû à un « vortex polaire », phénomène qui s’explique par vents issus du Pôle Nord. Par exemple, le Canada a connu un ressenti de -53°C. Malgré cette vague de froid, le prix du fioul ne s’est pas envolé. Les distributeurs français espèrent donc que les clients profiteront de cette occasion pour se réapprovisionner, en prévision d’un hiver plus tardif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *