Impact croissant des Smartphones sur l’environnement

Selon une étude publiée cette semaine et réalisée par l’Agence française de l’environnement (Ademe), avec l’aide de l’ONG France Nature Environnement (FNE), les Smartphones sont de plus en plus nocifs pour l’environnement.

Les téléphones portables sont devenus, en quelques années, un bien de consommation usuel, qui équipe quasiment chaque individu. Avec l’avènement des Smartphones, cette tendance s’est accentuée.

Ainsi, en soi, le nombre d’appareils produits constitue un désastre écologique. Les auteurs de l’études estiment d’ailleurs que depuis le lancement du premier Smartphone, en 2007, 7 milliards d’appareils ont été produits sur terre.

Une tendance qui n’est pas près de s’atténuer, puisque, avec les évolutions technologiques, les appareils sont de plus en plus polluants, notamment à cause des minerais qu’ils nécessitent et dont l’exploitation est très nocive à la planète. Ce sont en moyenne plus de 50 métaux différents qui constituent la composition de nos nouveaux téléphones connectés… Soit le double des anciens téléphones et des alliages qui rendent encore plus complexe d’éventuels processus de recyclage.

Mais l’études pointe aussi du doigt les fabricants, qu’elle accuse sans le nommer clairement d’avoir cours à l’obsolescence programmée.

« Dans la plupart des cas, les smartphones ne sont pas conçus pour être robustes et réparables, ni compatibles et évolutifs dans le temps », indiquent ses auteurs.

Laisser un commentaire