Les Transitions

filière éolienne, énergies renouvelables, transition énergétique, syndicat des énergies renouvelables, SERAlors que le mouvement animé par la ministre de l’écologie Delphine Batho a débuté le 29 novembre dernier, la réflexion autour des énergies alternatives s’intensifie. Si la notion même de transition énergétique suppose le développement de nouvelles sources de production d’électricité, ces dernières cherchent désormais à prouver qu’elles sont aussi matures, efficaces et fiables que les sources conventionnelles. 

 Le SER (Syndicat des Energies Renouvelables) a rendu publique une nouvelle étude sur le coût du MWh d’électricité produit à partir de sources renouvelables. Un communiqué de presse met notamment en avant une filière éolienne française « compétitive et industrielle ».

Le SER analyse en parallèle la stabilité des coûts de l’éolien sur les 15 à venir et le gisement d’emplois que représente la filière, rappelant notamment que : « L’énergie éolienne est entrée dans une phase industrielle marquée par un dynamisme important et une croissance mondiale de près de 30 % en 10 ans. En Europe, malgré la crise, en 2011, les installations éoliennes ont représenté plus de 21 % de nouvelle capacité électrique installée. Aujourd’hui, la filière emploie 200 000 personnes en Europe. »

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *