La radioactivité : une source réelle de danger ?

La radioactivité est un phénomène naturel découvert en 1896 par Henri Becquerel. Confirmé plus tard par Marie Curie, il a donné lieu à de nombreuses découvertes scientifiques : de la radio à la bombe A… Aujourd’hui nos scientifiques continuent d’étudier la radioactivité dans des recherches fondamentales ou appliquées. Les physiciens nucléaires sont d’ailleurs une fierté de l’économie de la connaissance de la connaissance en Europe, pourtant la radioactivité est-elle tout à fait sans danger ?

A l’occasion de la fête de la science, qui a eu lieu à l’automne dernier, la radioactivité a fait l’objet d’une campagne d’information pour familiariser les citoyens avec cette source d’énergie encore largement méconnue. La participation des cancérologues Jean-Pierre Gérard, et Pierre Bey a notamment permis de rassurer sur les craintes infondées sur le sujet ; en effet, « le principe de précaution qui entoure ces questions, contribue malgré lui à véhiculer des fantasmes anxiogènes autour de ce phénomène physique ».

De plus, de nombreux secteurs ont pu évoluer grâce à ce nouveau savoir, le Conseil Scientifique Santé & Energies d’EDF (CSSE) rassemble par exemple des experts dans « le domaine de la radioprotection, de l’environnement, (…) de la santé publique, de la médecine nucléaire, de la cancérologie ou encore de l’épidémiologie ». Sur le site de la radioactivité du programme de recherche et de création numérique « leden », on apprend notamment que « les applications des radioisotopes ne se limitent pas à l’imagerie fonctionnelle. Des émetteurs bêta sont utilisés à but thérapeutique, curatif ou palliatif (radiothérapie métabolique) ».

Dans le journal Le Monde, Marco Zito, du service de Physique des Particules au Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), nous en dit un peu plus sur les recherches actuelles :

« On suppose donc que de nouvelles particules existent, capables de réaliser cette asymétrie ou imperfection dans la pratique. Une façon d’étudier cela est de les produire directement dans les collisions à très haute énergie, comme ce qui est fait au CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) dans l’accélérateur de particules LHC ».

En dehors des laboratoires pourtant certaines radiations présentent de véritables dangers. Au regard de l’évolution de nos technologies numériques, on ne peut qu’estimer prudemment les menaces, comme le conseil entre autre l’Institut National de Santé et de Recherche Médicale.

Pour autant, notre maîtrise de la gestion des risques doit nous permettre de contenir la menace, à condition de disposer des informations nécessaires, d’où la nécessité de l’étudier en détails. La Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité(CRIIAD) lance d’ailleurs une pétition pour obtenir une plus grande transparence sur ces sujets…

Afin justement de mieux informer sur la radioactivité, le Palais de la découverte organise une exposition sur la radioactivité jusqu’au 8 juin. Intitulée « La radioactivité : de Homer à Oppenheimer », elle a été organisée avec l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) pour démystifier la radioactivité…

https://www.youtube.com/watch?v=PXrXE85MzuE

Laisser un commentaire