Les Transitions

Une récente étude du cabinet Grant Thornton présente les dernières tendances en matière d’investissements IT en Grande Bretagne. Après plusieurs années de croissance, le domaine des technologies propres (« cleantech » ou « greentech ») a perdu de son attrait auprès des investisseurs en 2012. Un constat particulièrement intéressant lorsque l’on mesure l’attrait suscité par ces technologies au cœur des années 2000. En matière d’investissement IT, les années 2010 seront celles du cloud computing.

 Dans le détail, l’étude révèle qu’au sein des  différents fonds d’investissements interrogés, seuls 10% d’entre eux prévoit un placement dans le domaine des technologies vertes, contre 50%  pour les technologies du cloud (suivi par les solutions mobiles pour entreprise dans 32,5% des cas).

Cleantech, greentech, green IT,  Cloud, efficacité énergétique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Where is the smart money going in Technology?, Grant Thornton , 2012 

Comment expliquer ce brutal désintérêt ? L’étude avance plusieurs facteurs, en tête desquels les phénomènes de mode à l’œuvre dans le secteur IT, qui ont tendance à combiner d’anciens et de nouveaux centres d’intérêt. Ainsi, les technologies du cloud devront-elles progresser en matière d’efficacité énergétique et intégrer une composante « Green » pour attirer les fonds. « Les résultats de notre recherche servent à illustrer la vitesse du changement (…) et la rapidité avec laquelle les nouveaux modèles d’affaires et les tendances peuvent saisir à la fois l’ensemble du marché et l’appétit des investisseurs. Dans notre précédent rapport en 2010, l’intérêt des investisseurs portait sur les «Technologies vertes». Aujourd’hui le concept de green IT est devenu moins pertinent (…) et la prépondérance du Cloud englobe la dimension particulière des solutions basse énergie. En 2010, le «Bring Your Own Device» était une tendance méconnue ou incomprise et le paiement sur mobile encore balbutiant, de même qu’il était difficile de définir le Cloud d’un point de vue opérationnel. Les choses ont beaucoup changé en 3 ans. » précise Wendy Hart, directeur des technologies chez Grant Thornton UK.

Mathieu Ravignan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *