Les Transitions

concertation, gouvernement, dialogue, manifestation, critique, Etat, association, lobbying, crise, environnement, élusLa concertation n’est pas toujours l’option préférée du gouvernement pourraient dire certains, cela étant ce projet a déjà fait part d’un important dialogue en amont… Pourtant les protestations ne semblent pas vouloir faiblir. De nombreux arguments sont exposés par les opposants à la manifestation, et de nouveaux éléments continuent de nourrir la critique.  

D’abord certains élus locaux ont protesté contre ce projet qui « sacrifierait une zone humide d’exception et un écosystème unique et entier » comme le rappelle un blog de média part. Par ailleurs ils s’insurgent également contre un projet qui n’a pas de contours définitifs, il y a donc une volonté de renforcer la concertation pour ce projet. Dans le courant de l’été dernier les enquêtes publiques devaient notamment proposés des mesures compensatoires pour l’opérateur en cas d’impact négatif sur le milieu naturel mais les associations au cœur de la contestation comme Attac, France Nature Environnement ou encore reporterre affirme que « l’Etat a manipulé les chiffres ».

Plus récemment, les activistes s’insurgent contre les frais occasionnés pour le lancement d’une campagne publicitaire pour un coût de 390 000 euros, comme l’indique  France 3. De surcroît on se rappelle que Vinci avait notamment lancé un appel d’offre pour du lobbying sur le net afin de défendre le projet. En plus des coûts sociaux et environnementaux dénoncés par les opposants, vient s’ajouter le coût financier qui de semble pas pouvoir être davantage toléré en ces temps de crise budgétaire…

Vanessa Fitoussi

Crédit photo : °WYZ°

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *