Les Transitions

Si de l’avis de tous les observateurs, la nomination de Nicolas Hulot au poste de Ministre de  la transition écologique et solidaire est un joli coup politique de la part de Emmanuel Macron, elle indique avant tout une volonté de modifier notre modèle économique, afin qu’il soit plus en adéquation avec la santé de notre planète.

Bien sûr, le fait de nommer le très populaire Nicolas Hulot, dont l’engagement écologique de longue date est salué de tous, dans son gouvernement, permet à Macron de doper la popularité de  sa présidence. Pour autant, le choix de cette personnalité et l’intitulé du ministère démontrent la prise de conscience de nos dirigeants, quant aux impératifs environnementaux.

Nicolas Hulot est âgé de 62 ans. Il s’est fait connaitre comme présentateur de télévision, avant de s’illustrer dans la lutte écologique. Déjà approché par Jacques Chirac, il avait également participé très activement au Grenelle de l’environnement initié par Nicolas Sarkozy, avant de perdre dans la primaire des Verts, lors de l’élection présidentielle de 2012.

Désormais en charge de la transition écologique, l’activiste prend ses responsabilités et entend bien fléchir la politique gouvernementale en faveur de l’écologie.

Il n’est pas dit que cette participation sera un succès et que Nicolas Hulot parviendra à obtenir les résultats qu’il attend, mais le simple fait d’avoir été nommé, ainsi que la volonté affichée du gouvernement d’effectuer une « transition écologique », prouvent que les mentalités sont plus que jamais prêtes à accepter les évolutions nécessaires à notre société, afin de limiter son impact sur l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *