Pacifique : vers un pays officiel des déchets ?

L’île géante formée de déchets dans l’Océan pacifique, baptisée « le continent des déchets », pourrait devenir un pays à part entière.

Alors que selon les estimations, le continent formé de déchets regroupés par les courants marins dans le nord de l’océan pacifique, est désormais aussi grand que la France soit une surface de près de 640 000 km2.  Une pétition en ligne, soutenue par de nombreuses personnalités et organismes environnementaux, demande à ce que ce territoire soit considéré par l’ONU comme un véritable pays.

Désormais, la vaste étendue de déchets flottant au nord du Pacifique est un problème “aussi grand qu’un pays”, selon la presse américaine.

Ainsi, en septembre 2017, l’ONG Plastic Oceans Foundation, en association avec le site d’actualités LadBible, a lancé une requête officielle auprès de l’ONU, pour que le  “continent de plastique” soit reconnu comme un vrai pays et devienne donc le 196ème pays reconnu par l’organisation internationale.

Pour donner de l’échos à cette initiative, qui vise surtout à alerter la population mondiale sur ce fléau, une pétition en ligne a été lancée et près de 100.000 signataires ont déjà répondu présent à cet appel.

Le site Quartz, qui soutient cette initiative, explique que “la campagne assure que, d’après l’article de la Convention de Montevideo de 1993 concernant les droits et devoirs des États, un pays doit pouvoir : définir son territoire, former un gouvernement, interagir avec d’autres États et avoir une population permanente. […] Or, le “continent de déchets” du Pacifique a des frontières – enfin, presque – et il est donc facile de créer un gouvernement et des institutions afin d’interagir avec les autres États”.

Laisser un commentaire