Les Transitions

Facebook, Twitter, article, journal, autorité, régulation, jugement, communication financière, rapport, intérêtAprès l’annonce de Nicolas Sarkozy postée sur Facebook lors de sa mise en examen dans l’affaire Bettencourt, c’est à la Securities and Exchange Commission d’accorder un rôle nouveau aux réseaux sociaux. Retour sur la décision de l’autorité de régulation américaine…

Cette décision fait suite à l’annonce du loueur de vidéo Netflix sur Facebook comme le rappelle l’Usine Nouvelle. C’est donc une inflexion importante pour la communication financière et les entreprises vont donc de plus en plus accorder d’importance à leurs comptes sur les réseaux sociaux. Après la multiplication des plateformes, il va donc il y avoir un intérêt stratégique à réfléchir en amont à sa présence en ligne. Le risque que l’on peut percevoir c’est évidemment de voir la direction générale reprendre le contrôle de l’émission des messages par ces canaux et in fine de voir perdre la richesse de ce type de communication, à savoir la spontanéité.

L’annonce est en fait la traduction d’un rapport rendu public mardi 2 avril et nous est relayé notamment par un article du journal Les Echos en date du même jour. Pour mieux nous aider à comprendre ce qui est venu appuyer le jugement de l’autorité on peut citer les propos de son directeur de l’application de la réglementation, George Canellos : « La plupart des réseaux sociaux représentent des méthodes de communication parfaitement adaptées pour les investisseurs sauf si l’accès y est restreint ou si les investisseurs ne savent pas (vers lequel) elles doivent se tourner pour obtenir les dernières nouvelles ». Twitter et Facebook ont donc encore de beaux jours devant eux, voilà qui devrait rassurer certains investisseurs…

Vanessa Fitoussi

Crédit Photo : ®arsheffield

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *