Un nouveau modèle de four solaire inventé en France

écologie, énergie solaire, innovation, développement, indépendance énergétique, four solaire

écologie, énergie solaire, innovation, développement, indépendance énergétique, four solaire

Ce lundi 14 mai se déroulera le premier épisode de l’émission « L’inventeur 2012 » diffusée sur M6, dans laquelle concourra Alain Bivas, un habitant d’Albi qui a inventé un four solaire d’un nouveau type. Présenté dans une boîte en bambou, ce four solaire présente entre autres choses la particularité de disposer d’une parabole pliable, et donc facilement transportable.

Alain Bivas n’en est pas à son coup d’essai. Depuis vingt ans, il ne cesse de développer et de perfectionner des concepts qui lui ont permis d’aboutir à ce septième prototype de four à énergie solaire. « Les fours solaires, cela a toujours été mon hobby et, de fil en aiguille, il semblerait que j’ai fini par devenir spécialiste », explique-t-il modestement dans une interview accord

ée à la Dépêche du Midi. Et en effet son four solaire, au-delà de sa simplicité apparente et de son faible poids (environ 4 kg), est un véritable bijou de technologie et force l’admiration tout autant des humanitaires, à qui il est destiné en premier lieu, que des chercheurs. Parmi ses atouts de chocs, un très grand taux de conversion de l’énergie solaire (environ 65% de l’énergie récupérée contre 17% pour les meilleurs panneaux solaires actuels) et une grande autonomie, principalement due à un ingénieux système qu’explique l’inventeur : « J’ai créé une visée pour anticiper l’orientation du soleil. Comme cela, on peut aller faire les courses en laissant son plat dans le four ! ».

Il faut dire que cette invention a déjà est reconnue et que son créateur a remporté la médaille d’or du prestigieux concours Lépine en 2011, pour ses 110 ans d’existence. S’il devait rencontrer le même succès dans « L’inventeur 2012 », il pourrait repartir avec les 100,000€ de la cagnotte et se voir offrir la possibilité de voir son four solaire portable commercialisé. À terme, l’objectif d’Alain Bivas c’est de permettre aux populations des pays en développement d’att

eindre une certaine indépendance économique et énergétique et en particulier leur donner les moyens d’assainir l’eau de leur consommation quotidienne car, comme il le rappelle lui-même « l’eau contaminée est encore la deuxième source de mortalité dans le monde, sa stérilisation grâce au four constituerait une avancée majeure ! ».

Avec une telle qualité, un tel enthousiasme de son créateur et un objectif aussi louable, nul doute que cette invention fera sa place au soleil dans le monde demain.

 

Vanessa Fitoussi

 

Edit du 14 juin : Le four solaire portable n’a finalement atteint que la seconde marche du podium mais a rencontré un franc succès et obtenu à travers l’émission une certaine visibilité. C’est donc sereinement qu’Alain Bivas pourra finaliser son invention et aborder son avenir.

 

En savoir plus :

 

Crédit photo : © ComputerHotline

 

Laisser un commentaire