Le Conseil éthique favorable à la PMA pour les couples lesbiens

L’avis du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) publié le 25 septembre est favorable à l’autoconservation ovocytaire, à l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes ainsi qu’à la fin de l’anonymat des donneurs de sperme.

Edouard Philippe a donné son opinion sur ces questions sur France 2 dans « L’Émission politique ». Il a affirmé qu’au sein de la majorité « on se pose ces questions » et qu’il faut « avoir un débat parlementaire sur la bioéthique » avant d’ajouter « à titre personnel, je suis plutôt favorable et je crois que l’on peut y aller ».

Jean-Frédéric Poisson, candidat malheureux à la primaire des droites à l’automne 2016 et président du parti chrétien-démocrate n’est pas du même avis bien au contraire. Il estime que « la loi ne doit autoriser qui que ce soit à donner naissance à un enfant qui serait privé de père ou de mère. Aucune considération, de quelque nature qu’elle soit, ne peut aller contre cette exigence de bon sens ». Il a ensuite déploré « des dispositions inhumaines pour les femmes et gravement contraires à l’intérêt de l’enfant » avant d’ajouter que « la PMA pour tous conduira mécaniquement, au nom de l’égalité entre les couples homosexuels, à la légalisation des mères porteuses. Autant dire à l’esclavage des femmes et à la marchandisation de l’enfant ».

De l’autre côté de l’échiquier politique, les députés communistes se sont déclarés favorables à cette ouverture. Elsa Faucillon, député PCF dans le 92 a déclaré « nous serons vigilants à toute l’instrumentalisation qui va commencer dès maintenant sur cette question (…) en reliant cette proposition à la GPA ». Le parti communiste a réaffirmé son opposition à la Gestation Pour Autrui appelant à ne pas confondre les débats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.