La doctrine ERC : une hygiène à imposer aux grands projets

 

environnementEn matière de grands chantiers d’aménagement, la prise en compte de l’environnement s’est peu à peu imposée comme une nécessité incontournable. Et même si tout n’est pas encore parfait sur tous les chantiers, nous sommes désormais loin de l’époque où l’on pouvait bétonner à loisir sans prendre en compte l’impact des projets.
Dans ce cadre là, une séquence s’est imposée aux aménageurs, celle qui consiste à éviter le plus possible d’avoir une incidence sur les milieux, de réduire ensuite cet impact le plus possible et, in fine, de compenser les atteintes inévitables.
Cette séquence a été précisée par le Ministère de l’écologie dans un document de travail, définissant ce qu’il est désormais convenu d’appeler la “doctrine ERC” (pour “éviter, réduire, compenser”). 
Ainsi, les responsables de grands aménagements doivent désormais en amont soumettre leur projet à différentes expertises environnementales, menées par des cabinets spécialisés. Une discipline qui permet de concilier les enjeux de développement des territoires avec le respect de notre patrimoine écologique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.