La part de viande bio progresse dans le panier des Français

74 % des mangeurs de viande en France achètent et consomment de la viande bio occasionnellement ou régulièrement. Ce sont les classes supérieures et les plus de 50 ans qui en sont les plus grands consommateurs. Ces dix dernières années la consommation de viande dans le pays a reculé de 10%.

Le nombre de consommateurs de viande bio ne cesse de croître. Ils étaient 59% en 2015, 70% en 2016, 71% en 2017 et 74% aujourd’hui. Selon Denis Lerouge, responsable des études d’Interbev l’association nationale interprofessionnelle de l’élevage et des viandes, qui a commandé l’étude, « Nous nous dirigeons vers une stabilisation de la consommation, et une hausse de sa fréquence ». Il ajoute que « La viande bio poursuit son envol. Les consommateurs en achètent de plus en plus et en redemandent. Ils voudraient pouvoir également s’en procurer plus facilement à l’extérieur de leur domicile »

Un des obstacles à un développement plus important du bio dans ce marché est de l’ordre du pouvoir d’achat.  « Il est certain que, pour une partie de la population, le prix est un obstacle lorsque leur budget est serré, concède Denis Lerouge. Néanmoins, de plus en plus de Français sont consommateurs de viande bio de façon occasionnelle, et comprennent qu’il faut la payer à sa valeur ». Ces écarts de prix sont variables en fonction des produits. Le bio est en moyenne 30% plus cher pour le porc, 12% pour le bœuf, 10% pour l’agneau et atteint 30% pour de la volaille découpée. On considère que produire bio coûterait en moyenne 12% de plus à la production dans les fermes et élevages. Un des grands défis de la filière est la vente dans la restauration.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.