Quel hôpital public pour demain ?

Alors que le personnel hospitalier fait part de sa colère et assure que la situation ne pourra pas tenir longtemps de la sorte, quels modèles appliquer pour un hôpital public de qualité ?

C’est l’une des questions à laquelle souhaite répondre le collectif de médecins hospitaliers et cadres de santé qui a publié une tribune dans Libération, où il dénonce une « nouvelle cure de rigueur budgétaire », qui va accélérer la « baisse de la qualité des soins » à laquelle font déjà face les malades français.

Ce sont les coupes budgétaires drastiques prévues par le budget présenté par le nouveau gouvernement d’Edouard Philippe, qui expliquent cette prise de positon engagée. La Tribune rappelle ainsi que selon le budget défendu par le président de la république, Emmanuel Macron et les dirigeants de la République en Marche, prévoit des économies réalisées dans le secteur hospitalier, d’un montant de 1,6 milliard d’euros en 2018.

Ce chiffre représente une hausse de 2%, ce qui correspond à la moitié de la hausse des charges des hôpitaux.

Cette tribune a notamment été lancée par le docteur Anne Gervais, ainsi que les professeurs André Grimaldi et Jean-Paul Vernant.

« Les hôpitaux sont donc condamnés à augmenter sans cesse leur activité tout en réduisant le nombre de leurs personnels« , expliquent-ils, avant de conclure que « ce« toujours plus avec toujours moins » entraîne une dégradation des conditions de travail, provoquant épuisement et démotivation des soignants et en conséquence, une baisse de la qualité des soins ».

Un nouveau dilemme en perspective pour Emmanuel Macron…

Laisser un commentaire