Attentat de Sevaré : combattre le cercle vicieux de la violence (Aliou Diallo)

Aliou Diallo, le candidat à l’élection présidentielle malienne issu de la société civile, a dénoncé « l’attentat ignoble et lâche » perpétré la semaine dernière contre les forces du G5 Sahel à Sévaré (centre du Mali), et a appelé à combattre le cercle vicieux de la violence terroriste.

« C’est un cercle vicieux d’une violence sans fin que nous devons et pouvons combattre collectivement afin de faire revivre l’espoir dans le coeur de celles et de ceux qui vivent quotidiennement cette tragédie », a affirmé M. Diallo, dont l’une des mesures-phares consiste en un plan Marshall de plus de 15’000 milliards de francs CFA d’investissements pour apporter une réponse à la fois sécuritaire et socio-économique au défi djihadiste.

« Nous ne nous laisserons abattre par aucune politique de la terreur. Ceux qui agissent dans l’ombre jouent avec la misère des populations pour les entraîner sur le terrain des attentats », a ajouté Aliou Diallo en référence à la situation au centre et au nord du Mali, où des groupes armés affiliés à Al-Qaïda ont pris le contrôle de larges pans de territoires et recrutent de nouveaux combattants en offrant aux populations locales les services sociaux de base que le gouvernement malien n’est plus en mesure de leur fournir.

Le quartier général de la force internationale de lutte anti-terroriste G5 Sahel à Sevaré, a été attaqué le 29 novembre, par un commando kamikaze terroriste. Le bilan de l’attaque est de six morts (y compris les assaillants) et d’une dizaine de blessés, en majorité des soldats maliens. Cette attaque, qui a été repoussée, constituerait selon les experts en sécurité un test du G5 Sahel à trois semaines de l’élection présidentielle malienne et quelques jours avant une réunion du G5 Sahel en Mauritanie.

« Je condamne avec la dernière énergie cet attentat ignoble et lâche perpétré dans le seul but de créer un climat de psychose », a poursuivi Aliou Diallo après avoir adressé ses condoléances aux familles des victimes et ses « pensées émues à l’endroit de nos Forces de Sécurité, des militaires du G5 Sahel et des populations civiles qui vivent à Sévaré ».

S’il remporte l’élection présidentielle, Aliou Diallo propose de lancer conjointement un renforcement important des capacités de l’armée malienne dans le centre et le nord du pays, et une politique de grands travaux d’infrastructures dans les régions les plus enclavées (et les plus touchées par le terroriste), pour donner de l’emploi et des perspectives aux jeunes (aujourd’hui recrutés massivement par les djihadistes).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.