Etats-Unis: Uber autorisé à livrer des repas par drones

Un drone en vol stationnaire

 

Uber a annoncé mercredi avoir reçu l’autorisation pour tester auprès de vrais clients la livraison de repas par drone dans la région de San Diego, en Californie. Un test préliminaire a déjà eu lieu avec McDonald’s​ et des partenariats sont prévus avec d’autres restaurants avant la fin de l’année.

« Uber a une position unique pour se lancer dans ce défi »

Depuis plusieurs mois Uber attendait l’autorisation de la Federal Aviation Administration (FAA) pour livrer des repas par drones. Depuis cette semaine, l’entreprise américaine a reçu le feu vert pour commencer son activité. Elle a fait cette annonce lors de son sommet Elevate organisé à Washington, mercredi. Uber a confirmé que la livraison de repas par drones allait être testée et précisé que le concept combine le savoir-faire de son service Uber Eats et ses ambitions dans l’aérien. « Uber a une position unique pour se lancer dans ce défi car nous disposons du réseau de restaurants et de livreurs partenaires de Uber Eats ainsi que l’expérience et la technologie dans le domaine aérien de (notre division) Elevate », qui travaille également sur de futurs « taxis volants », a expliqué Luke Fischer, un des responsables de Uber Elevate.

Une livraison par intermédiaire pour l’instant

Le leader de la réservation de voitures avec chauffeur testera son nouveau service auprès de vrais clients dans la région de San Diego, au sud de la Californie (ouest). Mais ce ne sont pas les drones qui iront directement remettre les repas aux clients. Les petits objets volants se contenteront, pour l’instant en tout cas, de déposer les colis dans des zones sécurisées, où un livreur Uber Eats viendra récupérer le cheeseburger ou les sushis pour les apporter au client. Bien évidemment, à terme, Uber veut faire atterrir les drones dans les propriétés, sur les parkings, au plus près des voitures garées du client final.

Uber dirigera ses drones à partir de son propre système de contrôle aérien baptisé Elevate Cloud Systems. Un test préliminaire a déjà été effectué avec McDonald’s​ et Uber ambitionne étendre son réseau à d’autres restaurants avant la fin de l’année.

Avant Uber, Wing Aviation avait reçu l’autorisation

Bien que le marché de la livraison de colis par drones soit encore balbutiant, les entreprises se bousculent fortement pour obtenir l’autorisation d’exercer. Wing Aviation, filiale d’Alphabet, a reçu la première certification pour des livraisons par drones, en avril dernier. La société commencera d’abord par transporter de la nourriture et des médicaments dans deux villes de l’Etat de Virginie dont Blacksburg. Si cette première phase est concluante, les drones emporteront d’autres types de produits. United Parcel Services (UPS) attend également l’agrément de la Federal Aviation Administration (FAA) pour se lancer.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.