Floride : Les enseignants bientôt autorisés à porter des armes

Les douilles d'une arme

 

Le parlement de l’État de Floride (Etats Unis) a adopté, le mercredi 1er mai, une loi autorisant les enseignants à porter une arme à feu en classe. Jusqu’ici uniquement réservée à certains employés d’établissements scolaires, cette mesure suscite une vive controverse dans la société américaine.

144 heures de formation au maniement des armes

Aux États-Unis, les enseignants de Floride pourront bientôt porter des armes à feu en classe. C’est en tout cas ce qu’a décidé le Parlement local qui a adopté, ce mercredi, une loi élargissant le port d’armes aux professeurs. Le texte a été approuvé par 65 voix contre 47 à la Chambre des représentants de Floride, après avoir obtenu la semaine dernière la majorité au Sénat local. Cette mesure donne le droit aux professeurs de s’armer sur la base du volontariat, à la suite d’une formation préalable au maniement des armes. L’entrainement s’étalera sur 144 heures. La nouvelle loi sera soumise au gouverneur républicain de Floride, Ron DeSantis, pour promulgation. Elle devrait passer comme lettre à la poste, connaissant l’opinion des Républicains sur le port des armes. Toutefois, la décision d’armer les enseignants reviendra en dernier recours aux districts scolaires.

Un professeur armé pourrait empêcher un massacre

Selon ses défenseurs, cette loi permettra d’éviter un nouveau massacre dans les établissements scolaires, comme ce fut le cas dans un lycée de Parkland, le 14 février 2018. Dix-sept élèves avaient été tués par leur ancien condisciple. Le Président américain pense que si les professeurs étaient armés dans ce lycée, la tuerie n’aurait pas eu lieu ou du moins les dégâts auraient été réduits. Après cet évènement, Donald Trump avait proposé d’armer les enseignants du pays, au grand bonheur de la National Rifle Association (NRA), le tout puissant lobby américain des armes.

Les inquiétudes sont nombreuses

Quant aux détracteurs, ils soutiennent que le port d’armes n’est pas une solution à la violence des armes. Ce serait plutôt un danger car l’enseignant se prendra, inconsciemment ou non, pour un policier. Un professeur armé pourrait être aussi pris pour cible par les forces de l’ordre en cas d’intervention. L’enseignement est en outre un être humain susceptible de dérapages, à cause de troubles psychologiques ou parce qu’il est motivé par une idéologie.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.