Santé : l’hôpital du futur sera un lieu de vie « smart » et connecté

Santé : l’hôpital du futur sera un lieu de vie « smart » et connecté

2 mars 2020 0 Par La Rédac

 

Comment se présentera l’hôpital du futur ? De nombreux projets proposent une vision radicalement différente du modèle actuel, qui réunit tous les services médicaux sous le même toit. L’hôpital de cette décennie, lui, se voudra un lieu de vie « smart », connecté et attentionné.

Alors que l’hôpital traverse une crise profonde en France, plusieurs projets proposent de réinventer le modèle actuel. Celui-ci n’arrive plus à satisfaire les patients, à cause notamment de sa structure inadaptée. Il réunit par exemple sous le même toit tous les services médicaux en son sein.

Une véritable ville de santé

Les constructions les plus récentes promeuvent ainsi une approche dans laquelle le patient se promène dans des sortes de « villes de santé », où les services hospitaliers retrouvent un visage humain. C’est le cas de « Hospitacité » à Bruxelles. Le futur hôpital belge prévu pour 2025 regroupera plusieurs pôles médicaux sur un campus relié à la ville par des passerelles et le métro.

Il permettra de passer plus facilement d’un bâtiment à un autre ou d’un bâtiment unique à un ensemble de services indépendants. Cette tendance architecturale, appelée « layer approach », conçoit chaque bâtiment comme une unité distincte. « Dans cette approche, les bâtiments édifiés sur un même campus hospitalier ont des cycles de vie séparés, ce qui permet au cours du temps de les transformer indépendamment les uns des autres », explique François Langevin, professeur et ingénieur biomédical dans un article de The Conversation.

Un lieu de confort

Dans le « layer approach », les patients bénéficient d’une prise en charge par des structures à taille humaine et évoluent dans un environnement repensé pour leur bien-être.

Les « villes santé » offrent un cadre apaisant avec des quartiers aménagés et des allées verdoyantes. Nous sommes évidemment dans le concept « lieu et lien », dans lequel l’hôpital ressemble davantage à une maison de retraite. Egalement pensé comme un complexe hôtelier, l’hôpital de demain aura des magasins, des restaurants, des cafés connectés. Dans ces espaces, les patients et leurs proches pourront s’asseoir pour discuter librement.

Remettre le patient au cœur de l’acte médical

Pour ce qui concerne les données personnelles, elles seront uniquement partagées entre les différentes structures du centre hospitalier, via l’interconnexion des services informatiques. En consultant les données sur le patient, le médecin pourra alors gagner du temps dans son travail.

Mais il ne sera pas question de se hâter pour passer à un autre malade. Au contraire, la relation médecin-patient se voudra plus humaine. Elle remettra l’accent sur l’entretien, les conseils, la prévention et la rééducation. Bref, il s’agira de remettre le patient au cœur de l’acte médical. Un peu comme les médecines douces le font aujourd’hui.