Livre : Tana Éditions veut devenir 100% écologique

Une pile de livres

 

La maison Tana Éditions, filiale du groupe Editis, a décidé de s’engager pour l’écologie. Désormais, sa ligne éditoriale et la fabrication de ses ouvrages seront 100% green. Suyapa Hammje, sa directrice éditoriale, a expliqué ce pari fou au site linfodurable.fr ce weekend.

Tana Éditions se met au vert

Tana Éditions veut contribuer à la lutte mondiale pour le climat. La maison d’Editions au logo en scarabée a décidé de faire un virage 100% vert en changeant complètement sa ligne éditoriale et la fabrication de ses ouvrages. Suyapa Hammje, la directrice éditoriale et initiatrice de cette transformation, explique que le projet lui tenait à cœur depuis un bon moment. Ayant déjà travaillé dans la santé sur des questions d’écologie, elle n’a pas hésité à faire partager son expérience parce que c’est « un label petit possédant une plus grande proximité avec ses lecteurs plus proche que les grandes maisons d’édition généralistes, et aussi parce qu’il avait déjà en lui l’ADN permettant de le transformer en label écolo », fait-elle savoir.

Pour la directrice de Tana Éditions « Le but est d’amener un maximum de personnes à se sentir concernées par cette transition écologique et de faire en sorte que cette part de colibri présente en nous grandisse assez pour faire bouger les choses. Je veux inviter les gens à prendre ce chemin, et qu’ils aient envie de le prendre soit en entrant par la porte de l’éco-féminisme, soit en lisant un livre sur le climat, soit en consultant un ouvrage pour apprendre à fabriquer ses produits ménagers ».

Proposer des ouvrages qui inoculent une philosophie de la transition écologique

C’est pourquoi la maison d’éditions est en train de changer le contenu de ses ouvrages. Cette transition a déjà commencé avec la collection « Tout faire soi-même », dont 60 000 exemplaires ont déjà été vendus. Il y a également « Le potager du paresseux », un ouvrage illustré de Didier Helmstetter, ancien ingénieur agronome. « Ces ouvrages constituent la transition entre l’ancien et le nouveau Tana, précise Suyapa Hammje. Mais globalement les thèmes abordés étaient plus vastes auparavant. L’idée aujourd’hui avec ce label, est de s’inscrire complètement dans la philosophie de la transition écologique en la déclinant sur différents supports et thématiques : écologie pratique, écologie spirituelle, éco-féminisme, nouvelles utopies, roman… À chacun son livre et à chacun son action ».

Le choix du papier labellisé FSC, sans chlore et dérivé de chlore

Outre le contenu, Tana Éditions veut également rendre plus écologique la forme des ouvrages et leur processus de création. Cette transition de Tana s’opèrera donc au niveau du papier et de l’encre. En effet, la maison d’édition produira 100 % de ses ouvrages à partir de papier labellisé FSC (Forest Stewardship Council), un produit connu pour ses performances environnementales, sociales et économiques. Imprimé en France sous le label Imprim’Vert, il est blanchi, sans chlore et dérivé de chlore.

Tana Éditions utilisera également des encres certifiées d’origine végétale et du papier fabriqué en circuit court. Selon Suyapa Hammje, il est « important que tout citoyen s’engage pour pouvoir aborder la société et la vie de demain. Ce n’est plus une question de choix. Cette transition va de toute façon devoir se faire et plus on sera nombreux à donner des pistes de réflexion et d’action, mieux ce sera ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.