Restructuration chez les fabricants de batteries pour automobiles

batteries, véhicules électriques, hybrides

batteries, véhicules électriques, hybridesL’industriel américain A123 vient de se déclarer en faillite. Le fabricant de batteries pour véhicules électriques ou hybrides indique souffrir de coûts « inattendus », suite aux dysfonctionnements des batteries livrées au petit constructeur Fisker, pour son modèle haut de gamme « Karma ». L’entreprise avait bénéficié d’importantes aides du gouvernement américain,  ce qui pose la question stratégique de ses potentiels repreneurs, et plus largement du futur de la filière des fabricants de batteries. 

Premier enseignement : la division batteries de l’entreprise ne sera pas revendue à un repreneur non américain. Le fabricant chinois Wanxiang était en discussions pour réinvestir dans l’entreprise, mais cette intervention semble avoir été refusée par le gouvernement américain, de crainte de voir des technologies financées par les Etats-Unis mises à profit par d’autres.

Plus largement, après les difficultés de Ener, Solyndra et Aboundsolar, c’est l’ensemble de la filière nord-américaine qui semble traverser une période de doutes. Si les débouchés au niveau mondial sont en croissance, certains fabricants souffrent du montant très élevé de leurs investissements et de la concurrence asiatique de plus en plus féroce, orientant les prix à la baisse. Les Etats occidentaux, qui reconnaissent généralement l’intérêt stratégique du secteur (et l’ont largement soutenu dans les années 2000), font aujourd’hui face à d’importants déficits budgétaires, limitant leur capacité d’intervention.

Xavier Giroult

En savoir plus :

Crédit Photo : ©Fotografika, ©AMT

Laisser un commentaire