Suicide chez France télécom : risques psycho-sociaux ou tendance de nos sociétés modernes

management, organisation, politique, législatif, travail, tendance, experts

management, organisation, politique, législatif, travail, tendance, expertsAlors que Didier Lombard a été écarté du groupe suite à la vague de suicide qui déferle sur le groupe depuis 2008, la question se pose de savoir dans quelles mesures la responsabilité repose sur la politique de management du groupe.

La question des modalités de management dépasse largement la nomination de cet ancien Polytechnicien bien que ce soit lui qui doivent assumer ces tragiques évènement. En effet, un article du journal Le Monde  rappelle que: « L’inspection du travail pointait notamment « la politique de réorganisation et de management » menée depuis 2006 et souligne que les dirigeants de France Télécom ont été alertés « à maintes reprises (…) des effets produits sur la santé des travailleurs » ». Les difficultés rencontrées sont caractéristiques de nos sociétés bien que certains experts tentent d’évoquer des causes qui relève plus de la pathologie en mentionnant notamment les risques psycho-sociaux.

Par ailleurs un article du journal L’Humanité.fr, évoque la possibilité de voir la firme jugée en correctionnelle : « Pour la première fois en France, la politique de gestion des ressources humaines d’une entreprise est susceptible de constituer une infraction pénale ». Le journal reporte également une conclusion des travaux de l’Inspection du travail qui montre le  « caractère pathogène de la politique de restructuration et de management ». Dans cette ancienne entreprise publique il semble qu’on soit très loin de la « logique de l’honneur » telle que penser par d’Iribarne. Il n’en reste pas moins que la question d’un nouveau modèle de travail devrait se poser avec de plus en plus d’acuité au cours des prochains débats législatifs, si l’urgence de la crise nous en laisse le temps.

Vanessa Fitoussi

Crédit photo : ©epSos.de

Laisser un commentaire