Les Transitions

La Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat, Ségolène Royal, a  rendu public, le 19 avril 2017, un dossier qui dresse le « bilan de l’application de la loi de transition énergétique pour la croissance verte ».

Si la femme politique considère que son successeur devra « poursuivre la mise en œuvre de l’agenda de l’action », pour le développement durable, elle s’est félicitée des premiers pas accomplis.

Fière de son bilan, Ségolène Royal évoque ainsi le succès de l’organisation de la COP21, à Paris et les efforts français en faveur de la transition énergétique, qui ont « placé la France à l’avant-garde de la lutte contre le changement climatique et lui a donné une forte légitimité pour porter le message universel de l’accord de Paris ». Elle cite notamment, concernant La Conférence de Paris de 2015 sur le climat, « la dynamique créée ».

Au niveau comptable, différents chiffres viennent souligner les progrès parcourus. Le document indique que les 750 000 000 euros débloqués par l’état en 3 ans pour le  fonds de financement de la transition énergétique, ont bénéficié à 15 000 communes, qui ont permis, depuis le lancement du fonds, d’éviter chaque année 810 000 tonnes d’émissions de CO2, avec l’alimentation en énergie renouvelable de 1,4 million de foyers et la rénovation BBC de « plus de 1 500 bâtiments publics et 65 000 logements ».

Sur le plan énergétique, depuis 2014, « la puissance éolienne et solaire installée a augmenté de 25% » selon Ségolène Royal, qui annonce également, sur la même période, que « les projets de chaleur renouvelable et de récupération aidés par le Fonds chaleur ont augmenté de près de 30% ».

Enfin, la ministre se félicite du fort développement des véhicules électriques français avec le cap symbolique des 100 000 véhicules électriques dépassé en 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *