Alimentation : Le commerce équitable en forte croissance en France

Un étal de fruit aux Etats Unis

 

Alors que la consommation globale en France a baissé de près de 1 % l’année dernière, le commerce équitable, lui, a connu une forte croissance en 2018. Son chiffre d’affaires a approché 1,3 milliard d’euros, soit une progression de 22 % par rapport à 2017.

Le commerce équitable se porte bien

La quinzaine du « commerce équitable » a lieu en ce moment. Débutée le samedi 11 mai, elle prend fin le dimanche 26 mai prochain. A l’occasion de cet évènement, Blaise Desbordes, directeur général de Max Havelaar France, a évoqué le développement de cette filière en France. Il a indiqué que « Son chiffre d’affaires a approché 1,3 milliard d’euros en France en 2018, soit une progression de 22 % par rapport à 2017. ». Il ajoute que « Cette croissance approche même les 25 % pour les produits labellisés Max Havelaar qui représentent 83 % des produits équitables importés des pays du Sud ». Aussi, précise-t-il, « Le panier moyen annuel d’un consommateur français a été triplé en 3 ans et atteint 19 €. ». Cette dynamique s’opère alors que la consommation globale a baissé de près de 1 % l’année dernière.

Le commerce équitable pour lutter contre les inégalités

Selon le directeur général de Max Havelaar France, cette croissance montre à quel point « Le commerce équitable s’impose de plus en plus comme une nouvelle norme plutôt que comme une niche militante ». Les Français sont plus en plus tentés par la consommation responsable sous l’impulsion d’un mouvement collectif en faveur du climat et de l’environnement. « Les gens n’achètent pas plus, mais achètent plus responsables », fait-il observer.

Les consommateurs auraient pris aujourd’hui conscience du gaspillage alimentaire et surtout de la misère sociale parmi la population agricole. Et pour eux, le commerce équitable est un puissant moyen de réduire les inégalités, en même temps qu’il protège les intérêts des paysans. « Nous venons de réaliser un sondage auprès des jeunes qui conforte nos espoirs : 87 % des jeunes âgés de 15-25 ans considèrent le commerce équitable comme un moyen utile de lutter contre les inégalités dans la mondialisation économique » a révélé Blaise Desbordes.

Les grandes enseignes s’y mettent

Le commerce équitable est si rentable aujourd’hui que de nombreuses enseignes l’ont adopté. Par exemple Monoprix propose « toutes ses bananes en commerce équitable » et « tout son chocolat va bientôt être labellisé Max Havelaar », souligne M. Desbordes, qui se réjouit de l’engagement des grands groupes chocolatiers.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.