Les TPE et les PME doivent se moderniser

Le cabinet Ricoh Europe annonce dans une étude que la transition vers le « tout numérique » est une menace pour les PME et les TPE qui ne comptent ou peuvent pas suivre la vitesse de l’innovation. Une grande partie d’entre elles seraient menacées de faillite.

L’étude se base sur les réponses de 3300 chefs de TPE et PME à travers 23 pays. 34 % des sondés pensent faire faillite d’ici à 2020 si leur entreprise n’innove pas assez vite ou n’intègre pas les changements les plus importants au niveau administratif mais aussi technologique.

D’après l’étude, 56% des sondés veulent augmenter leurs profits et ils sont 54% à penser de même à propos de leur volume d’activité. Ces deux ambitions doivent inciter les PME à remettre en question leur habitude de développement. Pour plus de 90% d’entre elles, elles reconnaissent le poids des bouleversements technologiques en cours dans leur secteur. Malgré cela, près de 60% des sondés considèrent ne pas pouvoir profiter des avantages qui s’en dégagent.

Selon Eric Gryson, CEO de Ricoh Belgium / Luxembourg : « Alors que l’étude fait l’effet d’une sonnette d’alarme, la bonne nouvelle est que les dirigeants des PME ont pleinement conscience des changements qui se produisent sur leurs marchés et de la nécessité d’innover. C’est maintenant qu’il faut adopter une attitude proactive et faire directement face à ce bouleversement. Les entreprises qui évaluent mal la façon d’adapter leurs processus et leurs stratégies courent le risque de laisser leur avenir à la merci du hasard. »

D’après Damià Belles, membre de l’équipe informatique du créateur de mode Happy Punt qui est client de Ricoh : « Jusqu’à présent, notre approche vis à vis de l’innovation consistait à faire de légères modifications pour améliorer notre travail ». Elle précise que « maintenant nous1 cherchons des façons d’innover qui soient plus importantes et plus significatives. Afin d’acquérir des connaissances essentielles sur les nouvelles technologies dans notre industrie, nous développons constamment des relations avec d’autres entreprises et des universités. Ceci nous a conduit à une des périodes les plus passionnantes de notre histoire – travailler avec une entreprise pour utiliser la nanotechnologie avec nos tissus ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.