Planetary Computer : un projet IA et environnement

Planetary Computer : un projet IA et environnement

11 mai 2020 0 Par La Rédaction

Avec les techniques du machine learning (apprentissage automatique) et du Big Data, le nouveau projet du géant américain Microsoft offre la possibilité de recueillir et d’étudier de grandes quantités d’informations environnementales. Nommé Planetary Computer, ce projet se base sur l’intelligence artificielle afin de mieux faire face aux enjeux écologiques de demain.

Présentation du projet Planetary Computer, mix de Machine Learning et de Big Data

La finalité de ce projet, indiqué sur le site Breaking news, est l’analyse de grandes quantités d’informations environnementales via le machine learning. Avec Planetary Computer, le groupe a pour but de soutenir l’écologie. Les leaders du marché de la technologie ont une fonction primordiale à prendre par rapport à la protection de l’environnement. C’est pourquoi Microsoft lance de façon régulière différentes initiatives écologiques.

Pour résumer, ce nouveau projet nommé « Planetary Computer » va fusionner le plus d’informations environnementales possible, à partir de nombreuses sources. Ces renseignements seront par la suite étudiés via le machine learning mais aussi d’autres méthodes, le but étant de mieux appréhender les défis environnementaux futurs comme écrit sur Novethic. Grâce aux résultats obtenus, la clientèle du groupe et les experts pourront agir en conséquence en faveur de l’écologie et du développement durable.

Une multitude de domaines d’applications

Concrètement, que va permettre d’accomplir ce projet ? Nous allons vous donner quelques exemples afin que vous compreniez l’intérêt d’une telle technologie. Cette IA pourra, notamment, faire des prévisions par rapport à l’usage d’eau dans le secteur agricole. Autre domaine d’application possible : la biologie. En effet, ce projet pourra donner la possibilité aux scientifiques d’obtenir des informations pertinentes par rapport à l’habitat naturel d’espèces animales, comme écrit sur ICT Journal. Le but est ici d’intensifier le travail de préservation de ces espèces. Cette IA signée Microsoft va également offrir la possibilité d’obtenir des données fiables par rapport à l’état des forêts afin d’aider à la préservation de ces dernières.

Le groupe désire, dans les prochaines années, que toutes ces informations émises par l’IA de Microsoft servent à concevoir une sorte de réseau international de données et un observatoire numérique en temps réel de l’environnement. Au final, il s’agirait d’un ordinateur planétaire. Ce dernier pourra analyser des informations liées à la météo, aux dangers d’inondation et de tremblements de terre ou encore à l’état des espèces en voie de disparition.

Les nouvelles technologies servant les causes environnementales

Les grandes sociétés ont une fonction essentielle dans la réponse à donner aux enjeux environnements de demain. Microsoft l’a bien compris et c’est pourquoi l’entreprise a choisi de lancer ce projet avec comme but d’obtenir une empreinte carbone négative dans dix ans. Fort heureusement, le géant américain n’est pas le seul à avoir compris les défis écologiques futurs. Par exemple, Hypergiant, a conçu un bioréacteur permettant le stockage du CO2. Sa force ? Il serait près de 400 fois plus performant que les arbres ! Adidas pour sa part a comme but de se servir uniquement de tissus en plastique recyclé d’ici quatre ans. Autre initiative : le dirigeant du géant Amazon, a créé un fonds de dix milliards de dollars en faveur de l’environnement et de la planète.

Le Royaume-Uni, quant à lui, a acheté le superordinateur climatique le plus performant de tous les temps avec comme finalité une meilleure appréhension des bouleversements climatiques de demain. L’an dernier, une IA pouvant analyser les fermes qui polluent le plus a été conçue. Toutes ces initiatives montrent que les grandes sociétés ont compris les enjeux environnementaux futurs. Les nouvelles technologies, dont évidemment l’IA sont des solutions idéales afin de préserver l’environnement.