Déconfinement : les transports parisiens à un point chaud ce matin

Déconfinement : les transports parisiens à un point chaud ce matin

11 mai 2020 0 Par La Rédac

 

Le plan de déconfinement a démarré ce lundi 11 mai 2020 dans toute la France. Les transports à Paris étaient déjà sous tension ce matin alors que la promulgation de la loi d’état d’urgence sanitaire doit finalement intervenir ce soir.

L’exécutif fait appel « au sens de la responsabilité des Français »

Après 55 jours de confinement, la France connaît une levée partielle des mesures de restriction ce lundi 11 mai. Depuis ce matin donc, les Français peuvent désormais reprendre le travail, se déplacer dans un rayon de 100 kilomètres autour de chez eux et prendre les transports, mais avec un masque et, dans certaines conditions, avec une attestation. La loi d’état d’urgence sanitaire, qui doit prolonger ce dispositif jusqu’au 10 juillet, n’a pas été promulguée dimanche soir comme espéré par le gouvernement. Le Conseil constitutionnel l’examinera seulement ce lundi. Dans ce contexte, l’exécutif fait appel « au sens de la responsabilité des Français » pour respecter certaines de ses dispositions dans l’intervalle, ont annoncé l’Elysée et Matignon dans un communiqué commun.

Tôt ce lundi, les transports parisiens étaient déjà à un point chaud. Certains métros parisiens affichaient quasi complet. A Châtelet les Halles, l’un des principaux nœuds de transports du centre de Paris, l’affluence faisait penser à celle des jours d’avant le confinement, a constaté une journaliste de l’AFP. Les RER A et B arrivaient quasiment remplis de passagers tandis que des haut-parleurs demandaient, en vain, de garder « un mètre de distance ». La situation s’est néanmoins rapidement améliorée l’heure de pointe passée.

Le port du masque très respecté

La ligne 13 du métro francilien, extrêmement fréquentée en temps normal a connu, elle, un gros couac en tout début de matinée. Des « infiltrations d’eau » aux stations Carrefour Pleyel et Mairie de Saint-Ouen ont provoqué un retard d’environ 40 minutes du trafic et la congestion de certaines rames. L’incident a été réglé vers 7h30, selon la RATP. « Ce bug, c’est dommage. Mais suivons la situation au fil de la journée et adaptons nos comportements. C’est une première », a indiqué le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur BFMTV.

Ce retour dans les transports en commun s’est effectué « correctement » a déclaré de son côté le secrétaire d’Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari sur CNews. « Le port du masque est très bien respecté », a-t-il ajouté, évoquant de « premières distributions de masques (…) ce matin, Porte de Clignancourt avec des associations et la protection civile ».