Football : des bruits de foule, solution au « huis-clos » imposé dans les stades

Football : des bruits de foule, solution au « huis-clos » imposé dans les stades

19 juin 2020 0 Par La Rédac

 

Craignant d’éventuelles contaminations au coronavirus dans les stades, les instances de football européennes imposent, pour la reprise des compétitions, de jouer les matchs à huis-clos. Pour créer de l’ambiance, tout de même, de nombreux clubs ont notamment décidé de diffuser des bruits de foule lors des rencontres. Une idée qui divise dans le milieu.

Après trois mois d’arrêt forcé, dû à la pandémie du coronavirus, le football a repris ses droits mi-mai dans certains pays comme l’Allemagne et début juin dans d’autres tels l’Angleterre. Mais pour cette reprise, les instances de football européennes ont imposé le huis clos dans tous les stades afin d’éviter d’éventuelles contaminations à la Covid-19. Face au silence gênant des rencontres, des clubs ont choisi de créer du bruit en diffusant des enregistrements audio de foule. La Bundesliga a ouvert la voie de l’ambiance artificielle en mai dernier avec des clubs comme le Borussia Dortmund et le Borussia Mönchengladbach. Ces équipes ont même ajouté des cartons avec la photo des supporters sur presque tous les sièges de leur stade.

Un bruit spécifique pour chaque type d’action

Cette alternative est aussi mise en œuvre en Liga (Espagne) et maintenant en Premier League (Angleterre), où certains clubs retransmettent les réactions de joie des supporteurs en direct sur des écrans. Ce fut le cas de Manchester City, lors de sa victoire 3-0 face à Arsenal mercredi. Pour ne pas voir leurs audiences s’effondrer à cause du manque de ferveur, les diffuseurs du championnat anglais récréent également le bruit des supporters, les sifflets hostiles et les cris de joie. Ils accompagnant ainsi toutes les actions sur le terrain (un tacle, un drible, but etc.).

Cette initiative ravit beaucoup de supporters qui estiment que le foot perd son âme sans animation. Elle aurait l’avantage de rendre les matchs moins ennuyants. Mais, au niveau des joueurs, cette ambiance peut dérouter, même avec des supporters en carton dans les tribunes. On aura beau multiplier les figurines et mis le dernier volume d’un enregistrement audio, cela ne donnera pas la même impression que face à un vrai public. Cette ferveur humaine reste unique. D’ailleurs, après chaque but, on ne pourra pas communier avec le public.

Le football devenu une sitcom américaine ?

Dans ce contexte, certains acteurs du football anglais regrettent l’absence de supporters. C’est le cas de Marcelo Bielsa, entraineur de Leeds, candidat à la montée en Premier League. « Ne pas pouvoir vivre ces neuf derniers matchs avec les supporters, c’est quelque chose que je n’aurais jamais souhaité. Nous savons que la santé publique compte plus que tout le reste, et le football est secondaire si nous le comparons avec la crise sanitaire. Mais il faut rappeler que la relation entre les joueurs et les supporters fait du football un sport différent des autres. Et sans cette relation, le football n’est plus le même », a indiqué l’ex coach de Marseille et de Lille.

L’entraîneur de Watford Nigel Pearson, lui, s’agace plutôt de l’ambiance artificielle. Selon lui, ce moyen technique risque de faire ressembler la Premier League à une sitcom américaine. « Nous n’y sommes pas très favorables – je ne sais pas si vous aimez les sitcoms américaines, je ne peux pas les supporter avec leurs rires enregistrés – donc nous n’avons pas l’intention à l’idée de créer un environnement où il y a une fausse ambiance », a dit le manager anglais, dont le club pointe à la 17e place de la Premier League.