SpaceX lance des satellites pour son réseau internet à haut débit

SpaceX lance des satellites pour son réseau internet à haut débit

11 août 2020 0 Par La Rédaction

En octobre 2019, Elon Musk avait réalisé une nouvelle prouesse concernant la constellation Starlink (projet d’accès à Internet via satellite) qui possédait alors environ soixante satellites en orbite autour de notre planète. Tout d’abord, le PDG de SpaceX Elon Musk avait rédigé un tweet et l’avait envoyé grâce à son smartphone. Ce dernier avait transité avec les satellites, à des centaines de kilomètres de la Terre, avant de rejoindre le célèbre réseau social. L’essai avait par conséquent été concluant. Prochainement, d’autres internautes pourront effectuer le même genre d’actions.

Les satellites gênent le travail d’observation des astronomes

À l’heure actuelle, la constellation SpaceX intègre environ 500 satellites en orbite terrestre basse. Le programme du groupe est d’effectuer le lancement de dizaines de milliers de petits satellites dans le but de diffuser un accès haut débit sur la totalité de la planète à partir de 2021.

Or, le projet (qui se nomme Starlink) reçoit pas mal de critiques depuis qu’il a été constaté que les satellites engendraient une réflexion lumineuse pouvant fortement contrarier le travail d’observation des astronomes. Désormais, les futurs satellites mis en orbite seront dotés d’un pare-soleil réglant le souci.

Par contre, sachez que la date de lancement du service n’a toujours pas été dévoilée. Néanmoins, un portail internet Starlink existe et récolte déjà les mails de clients potentiels. Le PDG de SpaceX Elon Musk a dit qu’il faudra moins d’une minute afin de commander sur le site web Starlink quand ce dernier sera en service.

Installation aisée sans installateur

Autre point positif : l’installation sera vraiment aisée. C’est en tout cas ce qu’a déclaré le célèbre milliardaire sur le réseau social Twitter en dévoilant de nouvelles images de la petite antenne parabolique motorisée que le groupe SpaceX conçoit actuellement dans le but de s’en servir avec son service Starlink, qui sera normalement finalisé et actif dans le nord des USA et au Canada en 2020.

Sachez que le terminal Starlink possède des moteurs l’orientant de façon automatique afin d’obtenir le meilleur angle de vue possible. En outre, il n’y a pas besoin d’installateur expert. En effet, il faut juste effectuer un simple branchement et garantir au terminal une vue bien dégagée du ciel. Toujours concernant l’installation, elle peut se faire sur le jardin, une toiture ou encore une table : n’importe quel endroit ayant une vue optimale par rapport au ciel.

D’ici quelques années, il y aura des milliers de satellites pour le réseau internet à haut débit

Actuellement, Starlink intègre un réseau de plus de 500 satellites en orbite autour de la planète : c’est un véritable nœuds de communication. Le déploiement continu avec des lancements réguliers.

Elon Musk affirme qu’une couverture minimale demande à peu près 400 satellites opérationnels. Le double est nécessaire afin d’offrir un bon niveau de couverture. Chaque mission contenant en général soixante satellites Starlink, la limite des 800 appareils bientôt atteint. Pour cela, il faudrait cinq tirs en plus. Vu le rythme actuel du groupe, cela sera bouclé en seulement quelques mois.

Starlink peut effectuer un déploiement de plus de 12 000 satellites en orbite autour de notre planète. Les autorités de régulation américaines ont en tout cas donné leur approbation commune. Or, la société voit encore plus loin et désire soumettre une demande afin d’envoyer 30 000 satellites de plus dans l’espace. La société justifie ce chiffre par ses prédictions, anticipant de cette façon un besoin continu de ses clients.