Agence spatiale européenne (ESA) : à la recherche de nouveaux astronautes aux profils divers !

Agence spatiale européenne (ESA) : à la recherche de nouveaux astronautes aux profils divers !

17 février 2021 0 Par La Rédac

 

Treize ans après sa dernière crue, l’Agence spatiale européenne (ESA) lance un nouveau recrutement d’astronautes, avec cette fois en ligne de mire un changement générationnel. Il s’agira de diversifier les profils au niveau des genres, races, métiers, etc.

Seulement 16% de candidatures féminines

Pour répondre aux nouvelles exigences sociétales, l’Agence spatiale européenne (ESA) lance une campagne de recrutement d’astronautes, visant un changement générationnel. Ce qui signifie qu’elle va diversifier les profils (âge, genre, race, handicap, etc.) pour exprimer la diversité de notre société. D’abord, les femmes feront l’objet d’une attention particulière afin de rétablir l’équilibre avec les hommes. Elles n’étaient que 16 % à se porter candidates lors du précédent appel à candidature en 2008.

Ensuite, l’ESA privilégiera les personnes issues de race autre que blanche. Celle-ci domine largement depuis le début de l’aventure en 1975. En outre, l’agence s’attèlera à réduire les chances des candidats Français, Italiens, Britanniques et Allemands, dont les pays participent grandement au budget de l’agence. Dans ce même cadre, les pays ayant déjà eu de nombreux astronautes seront moins favorisés pour laisser la place aux ressortissants des Etats qui n’en ont pas eu ou peu. Ces derniers pourraient également constituer « un corps de réserve ».

Un projet de faisabilité des parastronautes ou astronautes handicapés

Par ailleurs, l’agence européenne veut faire évoluer le profil professionnel des astronautes. Jusqu’à présent, elle recherchait davantage des gens qui ont un métier très technique, comme les pilotes, médecins, ingénieurs,  mathématiciens ou biologistes… Désormais, l’ESA souhaite intégrer toutes les carrières, pourvu que les candidats aient des aptitudes. Mieux, elle pourrait recruter des personnes ayant des handicaps physiques afin de respecter la pluralité de notre monde actuel. Par ailleurs, l’agence pourrait bientôt lancer un projet de faisabilité des parastronautes ou astronautes handicapés.

Six épreuves prévues pour les candidats

L’ouverture des candidatures pour le recrutement de la quatrième génération d’astronautes européens se fera du 31 mars au 28 mai 2021 sur le site de l’ESA Career. Après la clôture des dossiers, le processus de sélection débutera pour prendre fin aux alentours du mois d’octobre 2022. Les candidats, âgés de préférence de 27 à 37 ans et issus des 22 pays membres de l’ESA, passeront six épreuves au total. Ils répondront, par exemple, à un questionnaire afin d’identifier leur personnalité, caractère et motivation, entre autres. Le jury leur fera aussi passer un test psychologique, psychotechnique et psychomoteur. Puis des examens médicaux et des exercices de groupe et individuel pour repérer les leaders naturels. Au fil des étapes, le lot sera tamisé pour ne garder que quatre à six personnes à l’issue du processus.

Lors du précédent recrutement en 2008, il y avait plus de 8 000 candidats au départ, pour six retenus. Parmi eux, le Français Thomas Pesquet, les Italiens Samantha Cristoforetti et Luca Parmitano et l’Allemand Alexander Gerst. La prochaine génération d’astronautes devrait voyager notamment vers la station spatiale internationale (ISS) pour y mener des expériences, et participer à la future station orbitale lunaire Gateway.