Sciences et technologies : un œil bionique pour retrouver la vue

Sciences et technologies : un œil bionique pour retrouver la vue

2 juin 2020 0 Par La Rédac

Le progrès technique n’a de cesse de proposer de nouvelles alternatives pour faciliter la vie humaine. Pour le handicap, certaines prothèses techniques étaient devenues de réelles copies du corps humain. Cependant, des fonctions comme la vue restaient encore peu accessibles aux prothèses et rien ne permettait à une personne aveugle de retrouver l’usage d’un œil. Mais cela pourrait bien prendre fin. En effet, des scientifiques américains, en partenariat avec des scientifiques de Hong-Kong, ont mis au point un œil artificiel reprenant la structure de son homologue humain.

Le défi de l’œil bionique : 253 millions de personnes avec une déficience visuelle dans le monde

D’après les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le monde compterait, au total, près de 253 millions de personnes qui présenteraient une déficience visuelle. Un chiffre important, qui représente un défi majeur pour la médecine et la recherche. En effet, depuis plus de 10 ans et l’apparition des premières rétines artificielles, les scientifiques ont toujours cherché à mettre en place des solutions pour remplacer l’organe en charge de la vue chez l’Homme. Le 31 mai 2020, des scientifiques américains et de Hong-Kong ont donc réussi à recréer un œil, totalement bionique, qui permettrait aux personnes aveugles de remplacer leurs organes oculaires afin de retrouver un début de vision.

À terme, l’objectif d’un tel œil bionique serait de redonner la vue aux personnes aveugles et mal-voyantes d’ici cinq ans. Pour l’instant, ce premier prototype ne dispose “que” d’une résolution de 100 pixels par 100, avec un champ de vision limité  à 100°, là où l’œil humain est capable de voir jusqu’à 160°.

Face à ces chiffres qui peuvent paraître décevants, les chercheurs restent très optimistes. En effet, il ne s’agit là que d’une première version et ils espèrent égaler les capacités de l’organe humain d’ici cinq ans. Certains scientifiques estiment même qu’avec le temps, ces yeux bioniques pourraient dépasser les capacités de discernement humaines. Les chercheurs évoquent alors qu’il serait possible d’augmenter d’au moins par 10 la densité des capteurs, et ainsi améliorer le champ de vision et la résolution de cette copie de l’œil humain…