Une robot tortue qui chasse les déchets !

Une robot tortue qui chasse les déchets !

21 août 2020 0 Par Jean-François Moreau

La pollution marine est un des soucis majeurs du 21ème siècle. Au fil des années, les gigantesques îles composées de détritus plastique se multiplient dans les océans. Ainsi, afin de lutter contre ce phénomène, des étudiants de l’École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile, ont conçu un robot-tortue. Ce dernier présente la particularité de parcourir les eaux des ports afin d’avaler les déchets plastiques. Le projet se nomme Green Turtle (la tortue verte).

Cette tortue robotisée se déplace … comme une tortue. Muni de deux nageoires, ce robot parcourt les fonds de l’océan afin de trouver le moindre plastique présent dans l’eau. Cette phase de repérage s’effectue au moyen d’un lidar. Il s’agit d’un outil de détection des distances et des objets fonctionnant avec une impulsion laser. La tortue peut par conséquent en savoir plus sur ce qu’elle avale grâce à la lumière. Quand le robot aura la panse pleine à cause de cinquante litres de déchets, il se dirigera au port dans le but d’effectuer le déchargement des détritus mais aussi pour procéder à la recharge des batteries.

Un robot beaucoup plus utile depuis la crise du Coronavirus

Green Turtle est un robot-tortue parcourant les ports et avalant les déchets plastiques qui se présentent à lui. Au vu de l’état de la planète, Green Turtle a beaucoup de travail. En plus, il y a désormais une nouvelle pollution : les masques et les gants. En effet, certains de ces derniers terminent dans les rivières et donc dans les mers et les océans, où déjà les déchets plastiques comme les bouteilles sont omniprésents.

En tout cas, l’utilisation des masques et des gants s’est généralisée ces derniers temps. Ainsi, on constate une sur-pollution de ce genre d’objets dans les ports. En plus, la pandémie rajoute des difficultés et fait prendre du retard au projet. Autre contrainte : une des sociétés accompagnant les étudiants subit une lourde crise à cause du Coronavirus. Néanmoins, les étudiants ne sont pas découragés et ont reporté la date de lancement. Si vous souhaitez en savoir plus et vous tenir au courant de l’avancée du projet, vous pouvez vous rendre sur la page Facebook Green Turtle de l’École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile.

La tortue peut identifier les déchets avec le lidar

La machine tortue se sert d’ondes acoustiques afin d’analyser ce qui l’entoure mais aussi et surtout les différents obstacles, via un système de sonar. Dans le but de définir la forme et le type d’objets plastique croisés par la tortue, les étudiants ont fait le choix du lidar. Il s’agit d’un système semblable au sonar. Or, ce dernier se sert de la lumière. Grâce à ce système, Green Turtle peut procéder à la récupération de maximum cinquante litres de déchets, ce qui correspond tout de même à plus de 1 400 bouteilles en plastique. Une fois que la réserve est pleine, le robot se rend à sa station d’accueil. Une fois la destination atteinte, il déverse tout et recharge les batteries. Quand cela est fait, il se remet à nager.

Il faut agir rapidement !

Les premières utilisations de la tortue robot étaient envisagées durant septembre de cette année. Or, avec la crise du Covid-19, le calendrier a été chamboulé. En tout cas, les chercheurs se sont rapidement remis au travail et les visuels sont déjà bouclés. Septembre au plus tard, les experts pensent avoir terminer des parties comme par exemple les nageoires ou les radars. Au final, le lancement officiel de la robot tortue a été repoussé pour l’été de l’année prochaine. Ainsi, on espère que la robot tortue sera rapidement en état pour nettoyer les océans. En plus, une nouvelle pollution existe désormais dans les cours d’eau : les fameux masques …