Transition écologique : plus d’un tiers des Français se dit prêt à faire des efforts pour investir dans le « vert »

22 septembre 2020 0 Par Alexandre Arène

 

D’après un sondage BVA exclusif pour le Nexans Climate Day et relayé par Europe 1, un Français sur trois se dit prêt à consacrer une partie de son pouvoir d’achat à l’investissement dans des produits verts. Parmi les plus motivés se trouvent les cadres, juste devant les moins de 35 ans. 

Si la crise du coronavirus a renforcé les difficultés économiques des ménages, ces derniers se disent cependant prêts à se sacrifier pour la transition écologique. C’est en tout cas ce que révèle un sondage BVA exclusif pour le Nexans Climate Day. Selon cette enquête, plus d’un Français sur trois souhaite consacrer une partie de son pouvoir d’achat à l’investissement dans des produits verts. Les cadres seraient les plus enclins à ce sacrifice (52%), juste devant les moins de 35 ans (47%). À l’inverse, les plus réticents sont ceux dont les revenus sont les plus fragiles : les employés et les ouvriers. Mais 25% d’entre eux se disent tout de même prêts à passer le cap.

Pour un monde « un peu moins polluant et plus respectueux de l’environnement »

Dans le détail, chaque Français estime qu’il peut au moins investir 1% à 5% de ce qui reste une fois qu’il a payé toutes les factures. Une somme considérable en cette période de vache maigre. Mais pour l’environnement, il n’y a pas de sacrifice de trop. « Dans notre famille, on a décidé de passer à l’énergie renouvelable », témoigne Thierry Antoine et son épouse, parents de trois enfants. Et s’il reconnaît que sa facture a augmenté de 10%, il a « l’impression de participer à un monde qui se transforme, un peu moins polluant et plus respectueux de l’environnement », rapporte-t-il à Europe 1.

Au-delà de la facture d’électricité, les Français veulent aussi verdir les financements de leur banque. Ainsi, ont-ils sélectionné leur établissement, leurs placements financiers et leurs contrats d’assurance en fonction de leur impact sur l’environnement.

Un avis favorable pour la voiture électrique

Toujours selon l’enquête de BVA, un Français sur deux déclare envisager l’acquisition future d’une voiture électrique. Plus généralement, 85% des sondés déclarent être favorables à l’installation de champs de panneaux solaires en France, 78% pour les éoliennes au large des côtes françaises et 66% pour les éoliennes terrestres.