Un moteur de recherche veut rivaliser avec Google

Un moteur de recherche veut rivaliser avec Google

19 juillet 2020 0 Par La Rédaction

Ecosia est un moteur de recherche dont la finalité est de planter des arbres un peu partout dans le monde. Désormais, le groupe souhaite pouvoir être utilisé sur Android. Ses concepteurs désirent être acteurs des enchères dont le but est de définir les trois moteurs de recherches alternatifs offerts avec Google Chrome, pendant les premiers réglages (la configuration si vous préférez) d’un équipement mobile. Les vainqueurs de ces enchères seront choisis durant le mois de septembre.

Le géant Google a organisé ces enchères depuis le début de cette année, sous la pression de la Commission européenne. Cette dernière voit dans le comportement du mastodonte américain un désir d’avoir le monopole lors de la configuration d’un compte Android, en offrant son unique logiciel. C’est pourquoi le mastodonte américain du web a accepté l’année dernière que quatre moteurs de recherche soient proposés à ses côtés.

Un moteur de recherche impacté par la crise du Coronavirus

Si vous ne le savez pas, Ecosia est considéré comme le moteur de recherche écolo du moment. Le groupe est connu car il se sert de ses profits dans la plantation d’arbres grâce aux recherches effectuées par les utilisateurs. À la base, la société n’avait pas envisagé d’être un acteur de ces enchères.

Néanmoins, l’entreprise allemande derrière le moteur de recherche a été fortement impactée par la crise économique engendrée par la pandémie de Coronavirus. En effet, la société a connu de grosses pertes. Plus exactement, le groupe a perdu 1,2 million d’euros en seulement quelques mois. Le groupe a notamment déclaré qu’il était primordial de protéger la visibilité de la marque afin que Ecosia puisse poursuivre ses projets de plantation d’arbres.

Néanmoins, le groupe n’a pas précisé si il allait participer à la totalité des enchères. Dans le but de couvrir la totalité de l’Europe, Google a préparé une enchère dans les 28 pays membres de l’UE, mais aussi trois autres. Il s’agit de l’Islande, de la Norvège et du Liechtenstein. Six sociétés sont parvenues à décrocher des enchères sur une période s’étalant du premier juillet au premier septembre. DuckDuckGo (spécialiste de la protection des données personnelles) et Info.com ont quant à eux gagné une place dans chacun des trente-et-un pays. Enfin, les quatre groupes GMX, PrivacyWall, Seznam ou encore Qwant (qui fait de votre vie privée une priorité absolue) ont pris les places restantes.

Ecosia : c’est près de cent millions d’arbre plantés !

Depuis son apparition il y a plus de dix ans, Ecosia est parvenu à se démarquer des autres moteurs de recherche du marché (que sont Google, Bing ou encore le français Qwant) grâce à une stratégie portée sur l’environnement. À part la compensation carbone des activités de l’entreprise berlinoise, les revenus provenant de la publicité sont utilisés à des fins vertes et non pas afin de récompenser des actionnaires. En effet, ces revenus permettent de combattre la déforestation en plantant des arbres. Ainsi, en février 2019, le groupe affirmait avoir planté près de cinquante millions d’arbres. La notoriété croissante du service aidant, c’est désormais le double qui a été annoncé : ce qui correspond à cent millions d’arbres plantés !

Et pour ce qui est des enchères ?

Comme vu un peu plus haut, il y a six moteurs de recherche alternatifs qui ont réussi à décrocher au minimum une enchère durant le dernier round, ayant eu lieu le premier juin 2020 et pour la période du premier juillet au premier septembre de cette année. Il s’agit notamment de DuckDuckGo et Info.com (une place gagnée dans chaque pays). Puis, le reste est partagé entre les acteurs que sont GMX (quinze places), PrivacyWall (treize) Seznam (deux) ainsi que Qwant (un).

Au final, il n’y a pas de moteurs de recherche alternatifs de petite envergure. On remarque également qu’il n’y a pas certains acteurs comme par exemple Bing du groupe Microsoft. Néanmoins, le moteur de recherche américain est intégré dans ces sélections, puisque Ecosia se sert de sa technologie de recherche et d’indexation, mais également les deux moteurs de recherche respectueux de la vie privée que sont DuckDuckGo et Qwant, et cela à différents niveaux.